Pourquoi et Comment Prendre sa Température en Cas de Fièvre ?

Pourquoi et Comment Prendre sa Température en Cas de Fièvre ?

Pourquoi et comment mesurer sa température ou celle de ses enfants en cas de fièvre ?

Vous souffrez de maux de tête, de perte d’appétit et vous êtes fatigués. Vous vous sentez faibles et parcourus de frissons… vous présentez tous les symptômes de la fièvre. Mesurer sa température ou celle de ses enfants particulièrement en cette période d’épidémie de Covid-19 est un geste banal pour beaucoup de personnes qu’il ne faut pourtant pas faire n’importe comment. Il existe sur le marché de nombreux types de thermomètres qu’il faut employer correctement pour être certain de prendre la bonne mesure. De plus, il est important de savoir que la température du corps humain varie au cours de la journée, mais également en fonction de paramètres extérieurs comme l’activité physique par exemple. Quel est le meilleur thermomètre ? Quelle est la meilleure manière de l’utiliser ? La prise de température est-elle la même s’il s’agit d’un enfant d’un adulte ? Autant de questions auxquelles nous allons nous efforcer de répondre dans cet article.

La fièvre est une hausse de la température du corps

La température moyenne du corps humain varie entre 35,8 °C et 37,5 °C. Votre température corporelle habituelle n’est en effet pas la même que celle d’une autre personne. Cette variation est due à de nombreux facteurs comme les efforts physiques réalisés avant la mesure, la prise de médicaments, l’alimentation, mais aussi la température extérieure et chez la femme la mise en place du cycle d’ovulation.

Votre température corporelle varie également en fonction de la journée. Elle est la plus basse le matin et la plus élevée en fin de journée.

Lorsque vous contractez une maladie infectieuse provoquée par un agent pathogène comme un virus ou une bactérie, votre système immunitaire se met en action. C’est en fait toute une cascade d’événements qui se mettent en œuvre pour augmenter de quelques degrés la température de votre corps :

  • Les vaisseaux sanguins de votre peau se contractent afin de limiter toute perte de chaleur. Bien souvent vous ressentez des frissons et vous avez la chair de poule ;
  • Votre activité musculaire augmente pour produire de la chaleur ce qui se manifeste par des claquements de dents et des tremblements ;
  • Vous vous recroquevillez sur vous-même pour diminuer votre surface corporelle ou vous vous habillez chaudement pour éviter les pertes de chaleur.

Cette augmentation de température est un des moyens de défense de notre organisme

Mais pourquoi donc le corps humain a-t-il décidé d’augmenter sa température de quelques degrés ? Il s’agit d’une réaction naturelle du corps humain quand il se défend contre des agents pathogènes.

Cette bactérie peut devenir pathogène dans certaines circonstances
Pseudomonas aeruginosa est un bactérie responsable d’infections diverses entrainant des pics de fièvre

Il faut savoir que de nombreux virus, de nombreuses bactéries et autres parasites ne supportent pas les températures corporelles élevées et survivent alors plus difficilement.

De plus, le système immunitaire, qui existe pour défendre notre corps des intrusions extérieures, fonctionne mieux quand la température est plus élevée.

C’est la raison pour laquelle on conseille de ne pas vouloir absolument faire baisser la fièvre lorsqu’elle n’est pas trop élevée. Elle est utile pour la défense de notre corps et au fonctionnement de notre système de défense interne.

Les symptômes de la fièvre

Lors d’une infection, qu’elle soit virale, bactérienne ou parasitaire, l’augmentation de la température de votre corps s’accompagne des symptômes suivants :

  • Vous ressentez une grande sensation de froid ;
  • Vous êtes parcourus de frissons et vous tremblez ;
  • Vous claquez des dents ;
  • Votre rythme cardiaque s’accélère et votre pression artérielle augmente.

Bref, vous ressentez un malaise généralisé accompagné également de maux de tête, de perte d’appétit et même de vomissements.

Vous pouvez ressentir également des douleurs musculaires et articulaires qui sont très souvent liées à la sécrétion de certaines substances qui induisent l’augmentation de température de l’organisme.

Ces symptômes sont tout à fait normaux et si la température corporelle ne dépasse pas 38,2 °C à 38,5 °C, il est conseillé de ne pas faire baisser la fièvre.

Par contre, lorsque la fièvre augmente et dépasse 40 °C, elle peut être dangereuse et perturber ou endommager le cerveau et d’autres organes. Il est donc important de ne pas la laisser monter aussi haut et de la faire alors diminuer.

Les différents appareils de mesure de la température corporelle

Pour pouvoir évaluer son état fébrile, il est indispensable de pouvoir mesurer sa température corporelle. Il existe pour cela différents appareils.

Le thermomètre à gallium

Le bon vieux thermomètre à gallium

Le thermomètre à gallium est le bon vieux thermomètre utilisé depuis bien longtemps. En raison de sa toxicité, le mercure a été remplacé depuis 1999 par un mélange de métaux liquides comme le gallium, l’étain et l’indium.

Malgré son côté « vieux de la vielle », ce thermomètre est toujours utilisé pour mesurer la température.

Le principe de base de ce thermomètre est le phénomène de dilatation : sous l’effet de la chaleur corporelle, le mélange de métaux liquides contenus dans le réservoir se dilate et monte dans la fin capillaire jusqu’à un certain niveau. Les graduations permettent de lire la température.

Ce thermomètre peut être utilisé pour la prise de température buccale, rectale et sous les aisselles.

Le thermomètre électronique

Le thermomètre électronique est le plus avantageux et le plus utilisé

Il est actuellement le thermomètre le plus utilisé par le particulier. Il est généralement bon marché et s’achète facilement dans n’importe quelle pharmacie et en grande surface.

La prise température se fait en quelques secondes et le résultat se lit sur un écran à cristaux liquides.

Il peut être utilisé pour prendre la température par voie buccale et par voie rectale.

Le thermomètre infrarouge

Le thermomètre auriculiare est rapide et précis

Le thermomètre infrarouge est muni d’une sonde à infrarouges qui mesure les rayonnements émis par les corps chauds. La prise de température est rapide, et en moins d’une seconde l’appareil effectue une série de mesures et retient le résultat le plus élevé.

Ce modèle de thermomètre est utilisé pour prendre la température tympanique et la température temporale.

Les différentes façons de prendre sa température

Quel que soit l’appareil utilisé ou la méthode employée pour mesurer votre température corporelle ou celle de votre enfant, il est important d’effectuer la mesure lorsque vous êtes au repos, pas trop habillé et dans une pièce non surchauffée.

Pour une question d’hygiène il est également important de bien vous laver les mains avant la prise température, mais également après la prise.

Mesure rectale de la température

Si cette mesure de température est délicate pour les adultes et les enfants d’un certain âge, elle est la plus précise et la plus fiable pour les enfants de moins de deux ans.

La prise température au niveau du rectum se fait avec un thermomètre en verre à gallium ou un thermomètre électronique.

La première chose que vous devez faire est de nettoyer l’embout du thermomètre avec de l’eau fraîche et du savon puis de bien le rincer.

Après avoir lu correctement la notice d’utilisation de votre thermomètre électronique ou après avoir secoué votre thermomètre en verre pour faire redescendre le liquide en dessous de 36 °C, vous pouvez étaler un peu de vaseline sur l’extrémité argentée afin de faciliter l’introduction.

Dans l’idéal, placez votre enfant sur le dos, les genoux pliés, et introduisez doucement le thermomètre dans le rectum sur une longueur de 2 cm. Lorsque le signal sonore de votre thermomètre électronique retentit ou après trois minutes pour un thermomètre en verre, vous pouvez retirer délicatement l’instrument et lire la mesure.

N’oubliez pas ensuite de correctement nettoyer votre thermomètre et de le réserver uniquement à la prise de la température rectale.

Prise de température par la bouche

La bouche est évidemment l’endroit le plus facile d’accès pour mesurer la température corporelle. Pour les jeunes enfants, ce n’est pas spécialement l’endroit qui permet d’atteindre la meilleure précision.

En effet, la prise de mesures peut être faussée par différents facteurs : votre enfant peut respirer par la bouche au moment de la mesure et il peut également mordre dans le thermomètre.

Pour cette raison, la prise de la température buccale est uniquement destinée aux enfants de plus de cinq ans et aux adultes.

Ici aussi il est absolument nécessaire de nettoyer correctement le thermomètre avec de l’eau et du savon avant son utilisation.

Si vous utilisez un thermomètre à gallium, assurez-vous que le niveau de liquide soit en dessous de 35 °C et si vous utilisez un thermomètre électronique, lisez bien son mode d’emploi.

Il faut ensuite placer l’embout argenté du thermomètre sous la langue et garder la bouche fermée pendant au moins trois minutes pour un thermomètre en verre et jusqu’au signal sonore pour un appareil électronique.

Retirer ensuite le thermomètre, lisez et notez la température, puis laver le à l’eau et au savon.

Mesure de la température au niveau du tympan

La mesure de la température au niveau du tympan se fait à l’aide d’un thermomètre spécifique équipé d’une sonde à infrarouges.

Dans l’idéal, la prise de température par infrarouges au niveau de l’oreille est déconseillée chez les enfants avant l’âge de deux ans, car il est très difficile de bien positionner le thermomètre.

De plus, il faut s’assurer qu’il n’existe pas de bouchon de cérumen dans l’oreille qui pourrait perturber le rayonnement infrarouge et il faut nettoyer correctement la sonde.

Lisez correctement le mode d’emploi de votre appareil et placez-y un embout propre.

Pour réaliser une mesure correcte, tirez doucement sur le pavillon de l’oreille vers le haut et vers l’arrière de manière à aligner correctement le canal auditif avec la sonde infrarouge du thermomètre.

Insérer alors correctement l’embout dans l’oreille jusqu’à ce qu’il remplisse complètement le conduit auditif.

Appuyez sur le bouton de l’appareil pendant une seconde, retirez le thermomètre et lisez directement température affichée.

Prise de température au niveau de l’aisselle

La prise de température au niveau de l’aisselle est une méthode moins efficace et moins fiable, car elle est influencée par la température extérieure. Elle peut être utilisée, mais en cas de doute, la mesure doit être confirmée par la prise de température à un autre endroit.

Comme pour les autres méthodes, il est important pour une question d’hygiène de nettoyer le thermomètre à l’eau et au savon et de le rincer correctement.

Après avoir ramené le niveau du liquide en dessous de 34° pour un thermomètre à gallium et après avoir bien pris note du mode d’emploi pour thermomètre électrique, placez le thermomètre et recouvrez complètement l’instrument à l’aide du bras.

Après quatre minutes pour le thermomètre en verre ou lorsque le signal sonore retentit pour un thermomètre électronique, vous pouvez lire la température affichée.

Mesure de la température au niveau de la tempe

La mesure de la température temporale s’effectue avec un thermomètre à infrarouges spécifiques.

C’est une technique rapide qui nécessite par contre d’utiliser correctement l’appareil : il doit être placé au niveau de la tempe dans le prolongement du sourcil. Il est important de savoir que le résultat qui s’affiche sur le thermomètre est inférieur de 0,2 °C par rapport à la température rectale. Certains appareils affichent d’ailleurs la température mesurée en « équivalent rectal ».

La bonne méthode en fonction de l’âge

Il n’est pas facile de s’y retrouver ni de savoir quelle est la méthode la plus efficace. D’une manière générale, il n’y a pas de bonne méthode, mais plutôt des méthodes adaptées en fonction de l’âge.

Pour un nouveau-né et jusqu’à deux ans :

  • Privilégiez en premier lieu la température par voie rectale pour obtenir une mesure exacte ;
  • Si ce n’est pas possible, la température est prise au niveau de l’aisselle.

De l’âge de deux ans jusqu’à cinq ans :

  • La prise de la température par la voie rectale reste la meilleure solution pour avoir la mesure la plus précise possible ;
  • Il est possible également de faire une mesure de température par l’oreille ;
  • Dans le cas où il n’est pas possible d’appliquer les deux méthodes ci-dessus, la prise de température sous le bras peut être utilisée.

Pour les enfants de plus de cinq ans et les adultes :

  • L’idéal est encore de prendre la température par voie tympanique ;
  • La mesure par la bouche convient très bien aussi pour autant qu’elle soit réalisée correctement.

Si vous souhaitez plus d’information sur la fièvre et le prise de température, n’hésitez pas à vous rendre sur le site « Le manuel MSD pour le grand public » consacré à l’univers médical. Vous aurez accès à un dossier très complet sur le sujet et bien plus encore.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.