Le rédacteur web est un créateur de contenu unique | Le point

Le rédacteur web est un créateur de contenu unique | Le point

Le rédacteur web est un créateur de contenu unique | Le point

« Une pensée n’est légitime que si on a le sentiment de se surprendre en flagrant délit de plagiat de soi. », Karl Kraus, écrivain (1874-1936)

La majorité des gens ne savent pas qu’un rédacteur web se doit de rédiger du contenu unique et de qualité. Quand certains ont vaguement entendu parler de la profession, ils sont persuadés que le rédacteur web se contente de faire du copier-coller d’articles existants. Généralement, quand on cherche une information sur le web, on se pose rarement la question de savoir qui a écrit l’article que l’on est occupé à lire. Heureusement pour moi et pour tous mes confrères, le domaine de la rédaction web est beaucoup plus vaste que ça. Regardons de plus près !

Le rédacteur web fait la chasse au duplicate content

Pas de contenu dupliqué en rédaction web
Le rédacteur web crée un contenu unique non plagié

 

Le rédacteur écrit des textes pour des sites web et des blogs. Bien évidemment pour éviter tout problème de plagiat, le contenu de qualité doit être unique et ne doit pas avoir été dupliqué. Ça signifie qu’il doit s’assurer qu’il ne se rapproche pas d’un contenu existant dans les méandres d’internet. De cette manière, il respecte les droits d’auteurs. Tout manquement à cette règle fondamentale peut être légalement sanctionné. Heureusement, il existe des logiciels en ligne qui permettent de vérifier le caractère unique du texte produit.

Mais alors, me direz-vous, comment faire pour qu’un contenu soit unique et qu’il ne soit pas perçu par Google comme du duplicate content ? Il faut bien s’inspirer de contenus déjà écrits ! Oui, c’est vrai et c’est là que réside tout l’art du web rédacteur. Il s’inspire d’articles existants et les remodèle avec ses propres mots pour produire du contenu unique.

Le rédacteur web écrit du contenu adapté au web

La principale prestation du rédacteur web consiste à écrire un contenu correspondant aux attentes des internautes, mais également conforme aux règles de Google. Pourquoi uniquement Google alors qu’il existe d’autres moteurs de recherche. Tout simplement parce que Google est le bulldozer du net. Rien qu’en France, il représente plus de 95 % de parts de marché, les quelques miettes restantes étant pour Bing et Yahoo. Il domine à peu près tous les pays sauf la Chine et la Russie. Alors si vous voulez que votre contenu soit visible, il doit l’être pour Google !

Un contenu juste et pertinent

Lorsque l’on prend le temps de se « promener » sur internet, on remarque vite que beaucoup de sites proposent du contenu qui manque de structure et de matière. La quantité est là, mais la qualité du contenu est loin d’être au rendez-vous. Les auteurs de ces textes ont fait du remplissage parce qu’ils ne savent tout simplement pas quoi diffuser. Ils proposent alors quelque chose qui est sans intérêt. Un bon rédacteur web sait quoi écrire pour fournir un texte juste et bien ciblé.

Un contenu compréhensible par tout le monde

Le rédacteur web doit adapter son texte en fonction du public concerné. En jargon technique, on appelle ça la lisibilité cognitive. Le langage employé ne sera pas le même pour mettre en valeur le site internet d’une grande banque et celui d’un site destiné à un public d’adolescents. Dans le même ordre d’idée, le ton doit être bien choisi.

Le rédacteur doit aussi prendre en compte les données géographiques. Un texte publié sur un site québécois doit être adapté à la langue française employée dans cette province du Canada.

Enfin, le rédacteur doit éviter d’employer trop de jargon. Le contenu doit être compréhensible. Les termes techniques s’ils sont utilisés doivent être expliqués tout comme les sigles et les abréviations.

Encore une petite chose qui peut paraître anodine, mais qui ne l’est pas du tout. Il est très important d’adapter le système métrique utilisé dans les textes. On ne parle pas de kilomètres aux États-Unis, mais de milles !

Un contenu concis

La règle générale est la suivante : un texte rédigé sur le web doit être 50 % plus concis que s’il avait été écrit sur papier. D’où l’intérêt de parfaitement bien choisir ses mots. La langue française est très riche et il y a toujours moyen d’être concis. Évidemment, il ne s’agit pas d’être radin sur le contenu. Le rédacteur doit veiller à placer dans son texte toutes les informations, mais sans plus. Il faut éviter l’utilisation de termes inutiles et le remplissage.

Le rédacteur web est un expert qui va booster votre site

Le rédacteur web ne doit pas se contenter d’écrire des textes. Il doit être un expert du SEO et de la rédaction SEO. Les deux notions, rédaction web et SEO, sont d’ailleurs indissociables. En utilisant les bonnes techniques, il va favoriser un meilleur référencement de votre site web. Et qui dit meilleur référencement dit aussi meilleure visibilité pour les internautes.

Un bon rédacteur va scinder son travail de référencement naturel en deux grandes étapes majeures.

Il choisit les bons mots-clés

Comment bien choisir les mots clés ?
Le choix des mots-clés, tout un travail !

 

Il va choisir les bons mots-clés sur lesquels le client souhaite se positionner. Cette étape est déjà tout un travail, car ce ne sont pas toujours les mots auxquels on pense qui sont les plus recherchés par les internautes. Le but est de trouver le ou les bons termes. Il doit veiller à éviter des termes trop généraux et des requêtes où il y a déjà beaucoup de concurrence. Par exemple pour un site de e-commerce qui vend des stylos plumes, il serait ridicule d’utiliser le terme stylo comme mot-clé.

Il optimise le contenu qu’il rédige

Comment bien optimiser son contenu ?
L’optimisation SEO de contenu est importante pour le moteur de recherche

 

Le rédacteur doit réaliser l’optimisation SEO du contenu qu’il rédige pour Google sans oublier l’utilisateur. Il y a quelques règles fondamentales en SEO à respecter :

  • La première est la longueur du contenu. Un texte trop petit ne sera pas référencé par les moteurs de recherche. Il faut au moins 300 mots pour qu’un contenu soit soumis à l’indexation, l’idéal étant de 500 à 1000 mots. Il faut éviter cependant de tomber dans le piège du remplissage pour avoir la quantité de mots. Une quantité de 300 mots pour certaines pages est envisageable comme la page « contactez-moi » de votre site ;
  • La seconde règle que le rédacteur doit respecter, mais finalement assez logique, est l’organisation du contenu qu’il rédige et son balisage HTML. Son texte doit avoir une architecture, il doit être hiérarchisé. Il doit utiliser des titres, des sous-titres et mettre en place des paragraphes ;
  • La dernière règle fondamentale concerne l’usage des mots-clés. Il n’y a pas de règle précise quant à leur placement. Il ne faut certainement pas les répéter à l’excès et l’emploi de synonymes et de longues traines est utile pour que le texte reste le plus naturel possible ;
  • Enfin, le contenu rédigé doit contenir des liens internes et des liens externes pointant vers d’autres sites de qualité.

J’espère que ce petit article vous aura ouvert les yeux sur un métier fort peu connu et pourtant indispensable. Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous êtes tout simplement curieux, n’hésitez pas à aller scruter le site de Lucie Rondelet. C’est une véritable mine d’information.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.